Le projet

À propos de PsyYoung

Un jeune sur 20 présente ce que l’on appelle un état mental à risque qui le prédispose au développement d’un ou plusieurs troubles psychiques tels qu’une dépression, des problèmes de consommation de substances ou un premier épisode psychotique.

Un état mental à risque peut également s’accompagner de difficultés cognitives et relationnelles qui peuvent entraver les actes de la vie quotidienne ainsi que les projets de formation ou encore l’activité professionnelle.

Un accompagnement par des professionnels de la santé formés à la détection et à la prise en charge des états mentaux à risque permet de diminuer l’impact des difficultés psychiques dans la vie quotidienne ainsi que le risque d’évolution vers des troubles plus invalidants. Il permet aussi de limiter le recours aux hospitalisations, aux traitements médicamenteux et soutient l’insertion sociale.

Projet transcantonal de 3 grandes agglomérations (Bâle, Lausanne et Genève), PsyYoung a pour objectif l’optimisation et l’harmonisation des pratiques au sein des services de soins pour les adolescents et jeunes adultes présentant un état mental à risque.

Grâce à une meilleure coordination tout au long des soins prodigués, y compris auprès des acteurs sociaux et des associations concernées, PsyYoung vise à promouvoir la santé mentale, la qualité de vie et le fonctionnement social et professionnel des adolescents et jeunes adultes présentant un état mental à risque.

Un jeune en pleine forme. S'il a l'impression d'avoir des super pouvoirs, psyyoung peut l'aider.

Pourquoi PsyYoung ?


Selon le rapport de l’OMS, 50% des troubles psychiques débutent avant l’âge de 14 ans.

Or, la prise en charge et le traitement effectif sont souvent décalés au début de l’âge adulte, dans un contexte de décompensation psychique et/ou lorsque des symptômes sont déjà installés depuis plusieurs mois, voire quelques années.

Ces dernières années, la médecine basée sur les preuves a identifié les signes avant-coureurs et les symptômes atténués qui peuvent alerter.

Cette détection nécessite de sensibiliser les jeunes eux-mêmes, leur entourage, le réseau santé-social de proximité afin de permettre une intervention précoce, coordonnée et équivalente dans les différents régions de la Suisse.

Le projet PsyYoung, soutenu par Promotion Santé Suisse, a pour objectifs d’améliorer la détection, l’intervention précoce et le suivi des états mentaux à risque chez les adolescents et les jeunes adultes.

Comité directeur


Dr. Luis Alameda

Médecin associé
Responsable du programme TIPP (Traitement et intervention précoce dans la psychose)
Service de Psychiatrie générale
(CHUV Lausanne)

Prof. Dr. Christina Andreou

Directrice de projet
(CHUV Lausanne)

Prof. Dr. Marco Armando

Médecin adjoint – Chef d’unité
Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
(CHUV Lausanne)

Dr. Rémy Barbe

Directeur médical (OMP) /
Médecin – Responsable d’unité
Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
(HUG Geneva)

Prof. Dr. Stefan Borgwardt

Chef de groupe de recherche et Professeur associé à la clinique pour adultes 
(Lübeck)

Prof. Dr. Philippe Conus

Chef de service
Service de psychiatrie générale
(CHUV Lausanne)

PD. Dr. Logos Curtis

Médecin adjoint agrégé – Responsable d’Unité
Unité de psychiatrie du jeune adulte
(HUG Genève)

PD Dr. Evelyn Herbrecht

Médecin cheffe
Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent  
(UPK Bâle)

Prof. Dr. Christian Huber

Médecin chef
Clinique pour adultes
(UPK Bâle)

Dr. Nathalie Nanzer

Cheffe de service
Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (HUG Genève).

Dr. Ana-Liso Navarro

Médecin adjointe
Office Médico-Pédagogique
(OMP)

Prof. Dr. Kerstin von Plessen

Cheffe de service
Service universitaire de
psychiatrie de l’enfant et
de l’adolescent 
(CHUV Lausanne)

Coordination locale


Dr. Luis Alameda

Médecin associé
Responsable du programme TIPP (Traitement et intervention précoce dans la psychose)
Service de Psychiatrie générale
(CHUV Lausanne)

Prof. Dr. Marco Armando

Médecin adjoint – Chef d’unité
Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
(CHUV Lausanne)

Dr. Anne Edan

Médecin adjointe
Responsable Unité de crise Malatavie
Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
(HUG Genève)

Prof. Dr. Christian Huber

Médecin chef
Clinique pour adultes
(UPK Bâle)

Cheffe de projet


Davina Genoud

Cheffe de projet
Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA)
(CHUV Lausanne)

Site web et communication


MD Dre. Anne Edan

Médecin adjointe
Responsable Unité de crise Malatavie
Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
(HUG Genève)

Dr. Paul Klauser

Médecin associé
Centre de neurosciences psychiatriques (CNP)
(CHUV Lausanne)

Mathieu Mercapide Ducommun

Assistant de recherche,
Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA)
(CHUV Lausanne)

Prof. Maude Schneider

Professeure assistante,
Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education
(Université de Genève)

Dr. Sebastien Urben

Responsable de secteur de recherche
Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA)
(CHUV Lausanne)

Universitäre Psychiatrische Kliniken Basel (UPK)

Partenaire contractuel
Zentrum für Psychotische Erkrankungen
Wilhelm Klein-Strasse 27
4002 Basel

Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)

Partenaire organisationnel
Rue du Bugnon 21
1011 Lausanne

Hôpitaux Universitaire de Genève (HUG)

Partenaire organisationnel
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève